3… 2… 1… C’est parti

Au commencement, il y avait …

… Pas grand chose. Il y avait moi, Romain, 25 ans (quand je vous disais qu’il n’y avait pas grand chose), et mes rêves de tour du monde. Bien sûr, ces rêves là, nous sommes beaucoup à les avoir. On en parle, on imagine, on rêve. « Ça serait trop cool de faire le tour du monde ! Quand on termine nos études, on prend une année et on part ! ». Oui, on y pensait vraiment.

Et puis autour de moi, seuls quelques rares se sont réellement motivés. Des tours du monde, des longs voyages. Mais il n’y en avait pas tant que ça.

Ensuite j’ai terminé mes études, et je suis parti travailler dans une start-up pendant un an. Aïe, j’ai raté le créneau. J’ai un appartement, un boulot, c’est compliqué de renoncer à tout ça.

Mais j’ai repris mes études, pour un an, trouvé un stage de 6 mois, et je me demandais ce que j’allais faire ensuite. Et là, l’illumination.

Eurêka mais c’est bien sûr ! Je vais voyager, et faire le tour de l’Asie de janvier à juin ! 6 mois de voyage pour découvrir ce magnifique continent !

J’en parle autour de moi, quelques uns de mes amis seraient peut-être prêts à peut-être me suivre. « Ça dépend des propositions de boulot, de ma copine, de mon appart, de mes congés ». Et puis je commence à me demander pourquoi je me limiterais à 6 mois, et pourquoi seulement l’Asie. Hein, pourquoi ? Pourquoi pas le tour du monde ? Après tout, j’ai le temps ! Alors ouais, POURQUOI ?

Et bien il n’y avait pas de raison valable. Du tout. Oui, je vais partir plus longtemps, et faire le tour du monde. Le tour du monde.

Mes pensées volent, ma tête tourne, je pense au millions de possibilités et expériences qui s’ouvrent devant moi. J’ai le cœur qui bat. Oui, c’est décidé, je vais faire le tour du monde, seul ou accompagné, mais je vais le faire. Après tout, si je ne me donne pas un coup de pied maintenant, je pense que ça sera raté pour de bon.

Dans ma joie et mon excitation, je file imprimer une carte du monde sur 4 feuilles A4 afin d’avoir une vue globale, et là, le meilleur moment est arrivé : Ou vais-je ? Qu’est ce que j’ai envie de faire, de voir, de vivre ?

Le pied, je vous le dis.

À côté de ça, je prends une feuille à carreaux, dessine très grossièrement un calendrier, et je commence déjà à planifier. Quand est-ce que je pars ? Janvier ? Et quand reviens-je ?

Ah, pour cette question, la réponse est claire : Fin août, pas plus. Je suis témoin de mariage d’une amie de longue date, pour rien au monde je ne veux rater ça. Ok, retour fin août. Mais alors, pourquoi partir seulement en janvier ? Allez, novembre. Ça me forcera à faire tout rapidement, ça me fera du bien. Mi-novembre pour couper la poire en deux.

Voilà, je pars faire le tour du monde de mi-novembre à fin août.

Le tour du monde.

Presque 10 mois.

Le pied.

  1. TROOOOP chouette :))))

  2. Mon Rom…je viens de lire ton blog (à l’envers!) Je voulais te féliciter il est superbement bien ecrit, ponctué de magnifiques photos… avec des touches d’humour!
    Bravo mon cousin! Je suis trop fiere de toi…
    A tres vite en Thaïlande ….ou direct à Shanghai!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2018 La Tangente

Theme by Anders NorenUp ↑