À pied, c’est le pied

Au début, j’ai hésité, mais je me suis dit que parcourir Delhi à pied, ça a deux avantages. D’abord c’est moins cher, et ensuite ça permet de se perdre. Et ça, c’est cool.

Parce que si je n’étais pas parti à pied, si j’avais pris un rickshaw, un métro, un vélo, je ne me serais pas perdu dans cette rue

Une vraie rue, sans touriste

Une vraie rue, sans touriste

Dans laquelle j’ai rencontré ces magnifiques frère et soeur

Une soeur et son frère

Une soeur et son frère

Et je n’aurais pas pu prendre cette photo de cet enfant qui prend la place de son père

Fier de son vélo !

Fier de son vélo !

Je n’aurais pas discuté avec ces jeunes dans le bus en route pour l’école non plus

Salut les d'jeuns !

Salut les d’jeuns !

Je ne serais pas tombé sur une rue perpendiculaire remplie de vendeurs de fleurs sous toutes formes. Colliers, bouquets, un mélange de couleurs éblouissant, et des odeurs qui pour une fois donnaient envie de s’enfoncer dans les méandres de ce marché caché du regard des passants

Quelles couleurs

Quelles couleurs

Nan, vraiment, à pied, c’est le pied.

  1. C’est malin tiens, tu vas me donner envie de faire le tour du monde aussi, avec tes photos magnifiques !
    Manque plus qu’une péniche et le compte est bon :p

    Corto

  2. On s’y croirait … bravo pour tes photos

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2018 La Tangente

Theme by Anders NorenUp ↑