Jaipur, the pink city

 Le train

Je suis parti de Delhi en direction de Jaipur, première ville que je visite dans le Rajasthan. Pour la première fois, j’ai pris un train indien, et quel ne fut pas mon étonnement. Je m’attendais à une organisation en coton, un confort douteux, un température extrême et des horaires aléatoires, mais que nenni.

Un tableau d’affichage extrêmement clair à l’entrée de la gare, un train qui a quelques minutes d’avance, et un lit en hauteur certes pas aussi moelleux que la literie du Ritz, mais j’avais mon espace à moi. Mon sac et moi, on était bien, on s’est mis d’accord pour se laisser un peu de place. Lui prenait le bout du lit tandis que moi je me servais de lui comme oreiller de fortune.

Une des gares de Delhi

Une des gares de Delhi

Il est 22h30, le train démarre, je dois me réveiller pour sortir à la bonne gare prévue à 4h10.Par précaution, je mets mon réveil à 3h45. Passée l’agitation du départ, les lumières s’éteignent une à une, les ronflements commencent à résonner (heureusement mes écouteur font office de boules quiès à merveille), je me laisse bercer par le doux ronronnement des moteurs et m’endors. Je reste cependant toujours alerte, malgré moi, à l’affut de bruits suspets, de mouvements autour de ma couchette. Ce doit être un réflexe, et c’est pas plus mal.

Novembre, c’est vraiment une bonne période pour aller en Inde. La journée, il ne fait pas trop chaud, et la nuit, la température baisse, mais un t-shirt technique permet d’être idéalement au chaud.

*BIP BIP BIP* Le réveil sonne. Il est temps de se lever, de ranger mes affaires, remettre mes chaussures. 5 minutes plus tard, nous sommes arrivés à la gare de Jaipur, il est 3h50. Deuxième belle leçon, il ne faut pas hésiter à se lever vraiment plus tôt que prévu, parce que rater son arrêt, j’imagine que c’est le début d’une série de galères.

Me voilà donc à 4h dans la gare de Jaipur. La station de taxi prepaid n’ouvre qu’à 8h, tout comme mon auberge de jeunesse. J’entre dans la salle d’attente. C’est assez incroyable. Le sol est jonché de personnes endormies, parfois des gens seuls, parfois des familles entières. Ce sont tous ceux qui n’ont pas d’abris pour dormir. Une gare vaut mieux que la rue.

Je trouve 2 sièges côte à côte dans la salle d’attente de la gare, et alterne entre lecture et petites siestes. J’ai l’habitude maintenant, 4h d’attente, ça me semble relativement court.

Quand vient enfin l’heure d’aller à l’auberge, la gare s’est vidée, tous ces gens sont partis vaquer à leurs occupations quotidiennes. Je saute dans un taxi, direction l’auberge de jeunesse.

Jaipur

Une fois arrivé dans l’auberge, l’accueil est très sympathique. Je rencontre un sud-africain, avec qui je vais passer ma journée, et un canadien, cloué au lit depuis 4j à cause d’une pneumonie, mais il s’en remet doucement.

The Hosteller

The Hosteller

Le gérant de l’auberge m’explique que le sud africain, Hanzgar, va faire un tour de la ville en Rickshaw, et que je peux me joindre à lui. Le tour commence à 10h30 et se termine vers 18h, le tout pour 500 roupies, c’est peu cher, et tant mieux.

On commence alors le tour. Je ne vais pas tout raconter ici, tellement nous avons vu de choses splendides, et je pense que les photos parleront mieux que moi.

Nous avons commencé par la pink city, qui était le centre royal de la ville. En prenant un peu de hauteur, on se rend compte de la pollution indienne omniprésente.

DSC00204

 

DSC00211

DSC00210

Pink city

Pink city

Ensuite nous sommes allés au monkey temple. C’est en fait un accès au sun temple qui se fait en gravissant un petite montagne avec des singes qui se promènent tout le long de la route. Ils sont totalement habitués à la présence humaine, nous pouvions leur donner à manger et ils venaient dans nos mains pour prendre leur dû. Une fois la montagne gravie, la vue sur Jaipur était imprenable.

Monkeys

Monkeys

 

Vue du sun temple

Vue du sun temple

 

Vue du sun temple

Vue du sun temple

 

Épices sur le bord de route

Épices sur le bord de route

Nous sommes ensuite allé à l’Amber Fort, monument imposant incroyable qui surplombe la ville. Ses couleurs sous un soleil rouge orangé et la grande muraille qui s’enfuit de part et d’autre du fort amplifiait la magnificence de l’endroit. Malheureusement la photo ne rend pas ce que nous pouvions voir.

Amber fort

Amber fort

 

DSC00244

Ici c’est Paris !

 

Vue d'Amber fort

Vue d’Amber fort

 

DSC00248

DSC00249

La muraille de Chine avant l’heure ?

DSC00250

DSC00251

DSC00254

Moi et mes potos singes

 

Hey guys !

Hey guys !

 

Presque un oliphant !

Presque un oliphant !

Me voilà rentré de cette longue journée, je me suis fait mon premier repas. Oui, moi, j’ai cuisiné ! (Bon, ok, j’ai fait cuire des pâtes, mais quand même)

Un bon bouquin avant de dormir, et c’est reparti demain pour de nouvelles aventures. J’ai un train qui part de Jaipur à 14h en direction de Udaipur. Apparemment, la ville est relativement similaire, cependant des lacs valent le détour. Comme c’est sur mon chemin, je m’y arrête environ une journée.

Bécots <3

  1. bon et alors ce 3e oeil que tu as sur le front, il vient d’ou ?

  2. Parti depuis si peu longtemps et déjà ton voyage est fascinant !
    Ravie de te lire, je meurs déjà d’envie 🙂

    Bises

    Elo@Vodkaster

  3. Au top mon Romano!

    Met une légende la prochaine fois: on a du mal à faire la différence entre les photos de singes et les photos de toi!

    Enjoy!!!
    La biz
    Greg

  4. Je reconnais ! Nous avons visité l’Amber Fort avec Pierre ! Magique !
    Pour ce qui est du train, ou tu as eu du bol ou nous n’avons pas eu de chance, nous avions 11 heures de retard ! 🙂

  5. On voyage avec toi romain cest genial!!! Profites en bien

  6. Trop bien tous ça 🙁 c’est un plaisir de te lire. Bisous !

  7. Top Rom !! J’attends tous les jours les nouveautes de ton fabuleux voyage !! Kiffe mon cochon !!

  8. Nous adorons tes magnifiques photos autant que ton récit si vivant ! Dis, tu acceptes les lecteurs jusqu’à quel âge 😉 ? Bon vent Romain
    Claire&Arnaud N.

  9. Udaipur, “ville de l’eau” rien à voir tu verras … Une journée c’est short …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

© 2018 La Tangente

Theme by Anders NorenUp ↑