Myanmar

Les mots vont être difficiles à trouver pour décrire ce pays hors du temps, encore suffisamment préservé d’un tourisme omniprésent à ses frontières. C’est un sentiment d’immersion totale qui m’a inondé depuis mon arrivée ici.

Je vous ai déjà parlé de mes premières impressions avec la ville de Hpa-An dans cet article. C’était ma première ville, mon premier choc. Mais les festivités ne se sont pas arrêtées là.  Le Myanmar, c’est un pays magnifique, visuellement, et culturellement.

Des villes

Tout d’abord, un long trajet en bus en direction de Mandalay, vers le nord. Mandalay, c’est la deuxième ville du Myanmar, après Yangon sa capitale. Sachant que je partais de Bangkok, les grandes villes, c’était pas trop ce que je cherchais. Je n’ai donc pas prêté beaucoup d’attention au centre. C’est à ses alentours que j’ai découvert des petites merveilles.

Ici, au bout d’un (long) escalier, cachée au sommet d’une colline, une superbe pagode entourée de son carrelage presque trop neuf.

So many stairs

So many stairs

View from the hill

View from the hill

Pagoda

Pagoda

So clean, unusual ...

So clean, unusual …

Mum, I check your hair, ok ?

Mum, I check your hair, ok ?

Ou ici, sur cette île seulement accessible par une embarcation plus que précaire, on découvre les locaux à la tâche dans les champs ou sur leur charrette, perdus entre des plantations de bananiers

Working man

Working man

Banana fields

Banana fields

Working people

Working people

Oh et là, ce pont appelé U Bein Bridge, entièrement en bois duquel nous avons une vue imprenable sur ces pêcheurs avec fond de coucher de soleil. C’était un soir doux, paisible, magnifique.

U Bein Bridge

U Bein Bridge

2 brothers

2 brothers

U Bein Bridge

U Bein Bridge

U Bein Lake

U Bein Lake

Bagan était la ville suivante. Oh Bagan et ses temples, ses pagodes, ses stûpas … Plus de 4000 de ces monuments jonchent cette région. C’est un paysage unique qui s’offre à mes yeux. Le matin, avec un lever de soleil sur cette plaine immense, recouverte d’une mystique fine couche de brouillard, les montgolfières s’élèvent silencieuses. C’est un  spectacle exceptionnel et inoubliable.

I miss you !

I miss you !

Silently taking off

Silently taking off

Sun set

Sunset

Sun set

Sunset

Sun rise

Sunrise

Enfin, je suis allé au Lac Inle, mais pas directement. Trop simple. Non, j’y suis allé en partant de la ville de Kalaw puis 3 jours de trek. C’est ainsi que j’ai rencontré ces 11 autres personnes venant de tous les continents. Nous avons passé ensemble au moins 3 jours et 2 nuits. Ce groupe était tellement complémentaire que nous nous sommes tous entendus à merveille très rapidement, et nous avons même continué notre voyage ensemble pour quelques temps avec certains. Voici quelques photos de ce trek dans les montagnes, les champs, et le monastère dans lequel nous avons dormi la deuxième nuit.

Let's go trekking !

Let’s go trekking !

I love my life

I love my life

Monastry, playing cards

Monastry, playing cards

Monsatry

Monsatry

School

School

Fruits (Don't remember the name!)

Fruits (Don’t remember the name!)

Inle Lake canals

Inle Lake canals

Inle Lake canals

Inle Lake canals

School children

School children

Meditation time with James

Meditation time with James

Dangerous path (muddy path)

Dangerous path (muddy path)

Red tree

Red tree

Working man on the railway

Working man on the railway

Break time

Break time

Best team ever

Best team ever

Fields

Fields

Ah oui, pour finir, une dégustation de vin à Inle Lake. Romain CONTENT.

Wine ! Yes !

Wine ! Yes !

 

Un peuple

Outre ses paysages magnifiques et hors du commun, ce qui rend ce pays unique est aussi et surtout son peuple. Le Myanmar n’a ouvert qu’assez récemment ses frontières aux touristes (7 ans). Aussi, nous sommes encore de vrais étrangers et c’est pour eux une véritable surprise que de nous croiser dans la rue. Contrairement aux autres pays, ils ne s’attendent pas à nous voir, ce qui rend les visites extrêmement agréables et les rencontres véritables. Pas d’attrape touristes, ou de sourires pour vendre un produit. Non, ce ne sont que des bonjours gratuits – Mingalarbar ! –  et des sourires de joies.

Pour une fois, je me sentais comme dans un zoo, sauf que l’animal, c’était moi. Ben ça fait du bien d’être pris comme un étranger plutôt que comme un touriste.

Je ne vais pas raconter toutes mes rencontres, mais en voici deux ou trois qui m’ont particulièrement marqué.

À Bagan, j’ai eu la chance de tomber sur un petit village dans lequel j’ai fait la rencontre de ces deux femmes âgées qui, inlassablement, filaient du coton ou fabriquaient des cigares. Nous avons péniblement discuté. Péniblement parce qu’elles ne parlaient pas un mot d’anglais. Malgré cela, elles m’ont expliqué leur vie dans ce village, l’éducation des enfants qui ont une école dans ce village et ne vont jamais dans la grande ville, comment elles fabriquent les cigares, ou tissent des écharpes, etc.

What a cigare ..!

What a cigare ..!

Beautiful

Beautiful

Et puis j’ai rencontré cet homme sur les berges de la rivière avec qui j’ai longuement discuté et qui, lorsque nous nous sommes dit au revoir, m’a offert ce cadeau, son porte-clés. Quelle magnifique rencontre.

Gift

Gift

 


 

Le Myanmar, un pays qui m’a conquis, tant par la diversité de ses paysages que par la pure joie et ouverture de ses habitants. C’est un pays dans lequel je me sentais bien, non brusqué, un pays qui possède encore beaucoup de surprises qu’il me reste à découvrir. Un pays dans lequel j’ai envie de retourner dans peu de temps, avant que, malheureusement et inévitablement, les touristes se fassent de plus en plus nombreux et que les regards évoluent.

C’est la mondialisation, je sais, mais si vous avez l’occasion d’aller visiter ce pays dans les deux ou trois années à venir, alors n’hésitez pas et foncez.

Vous ne le regretterez pas.

  1. Mais c’est dingue !!!! Tellement unique et magnifique !! Quelle chance …….:-D

    • Romain

      28 January 2016 at 10 h 09 min

      C’est vraiment unique oui ! C’est assez dur de revenir à Bangkok après ça, Bangkok étant extrêmement touristique ! Hâte d’être mardi pour avoir mon visa chinois en poche et partir dans le nord de la Thaïlande 😀 mille bisous mou <3

  2. Je ne pouvais pas décrire le trek mieux!
    Quelle expérience et quel pays!

    Bonne continuation
    Marc

    • Romain

      29 January 2016 at 4 h 07 min

      Thanks Marc, our group made our trekking time even better than expected ! It was awesome..!

      Hope we’ll meet again somewhere

      See ya !

  3. C’est juste trop magnifique!!! Enjoy mon Rom! 😀

  4. Superbe endroit.. Et superbe “couché de soleil” !!! 😉
    Je suis avec impatiente maintenant ! je suis devenu mordu !!!
    Bise et à très vite j’espère !

  5. On pense à toi Romain & sera heureux de te voir cet été pour que tu nous raconte tes plus beaux souvenirs. des bises de nous 4!

    • Romain

      25 February 2016 at 15 h 12 min

      Malheureusement je ne rentre qu’à la fin du mois d’août ! Mais on aura d’autres occasions d’en parler 😀 Je pense fort à vous et vous envoie de tendre baisers depuis le presque bout du monde 🙂 (Guilin en Chine, pour être précis !)

  6. J’avoue j’étais en retard sur ma ma lecture alors je relis tous tes articles dans l’ordre histoire de bien suivre et comprendre ton voyage, et j’adoooore!
    Ca me transporte avec toi de me faire cette lecture continue 🙂
    Eh au fait le fruit ça s’appelle le fruit du dragon ou pitaya, il parait que c’est super bon, ça a l’air en tout cas!
    Gros bisous mon Rom, tes articles sont géniaux, continue! 🙂
    <3 <3

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

© 2018 La Tangente

Theme by Anders NorenUp ↑