Voici un petit retour rapide sur l’île du nord de la Nouvelle-Zélande, île que nous avons parcouru, Axel et moi, à bord de notre superbe Van vintage pendant environ 2 semaines. Des paysages époustouflants, des randonnées incroyables (et sportives!), ainsi que des particularités géothermales amusantes.

Atterrissage à Auckland pour notre premier jour dans ce pays que j’attendais avec une grande impatience, on m’en a dit tellement de bien. Sachant que nous n’avions que peu de temps, nous avons décidé de ne passer qu’une journée dans cette ville (qui n’a pas énormément d’intérêt). Donc nous avons fait une grande marche à travers Auckland pour découvrir le port, quelques parcs, des arbres anciens, des volcans, dont un en particulier, le Mount Eden, avec un beau cratère recouvert d’herbe, dominant Auckland. Le temps était au beau fixe, j’ai vu un volcan, Romain content.

Vieux arbres

Vieux arbres

Mount Eden

Mount Eden

Vue du Mount Eden

Vue du Mount Eden

Le point le plus loin sur le disque

Le point le plus loin sur le disque

Le soir même, nous cherchons un moyen de nous déplacer en Nouvelle-Zélande. Stop ? Bus ? Van ? Après multiples discussions, et surtout une discussion avec une personne qui bossait dans notre auberge, nous avons un bon deal, et récupérons un van à l’ancienne, vraiment, mais pour une somme très modique. C’est parfait, en mode root, on est content dans notre carriole sans autocollant publicitaire. On pourrait croire qu’on est des habitués de la NZ, et qu’on a acheté ce van il y a 10 ans. La classe!

El Papa

El Papa

Salle à manger

Salle à manger, p’tit dej de champion

Pas de perte de temps, direction Coromandel, cette petite pointe de terre à l’Est d’Auckland. On commence par une petite rando (pas si évidente) dans le brouillard pour monter au sommet de Castle Rock. La vue n’était du coup pas spectaculaire, mais le chemin pour grimper valait le coup.

Végétation luxuriante

Végétation luxuriante

On voit pas grand chose...

On voit pas grand chose…

J'suis en haut, si si

J’suis en haut, si si

Une jolie cascade et quelques cochons plus tard, nous arrivons dans cet endroit assez atypique, Purangi Winery. C’est une sorte de cave à vin, qui propose également tout un tas d’alcools locaux, des pizzas, des bières (non, la bière, ce n’est pas de l’alcool). Le deal, dépenser 25NZD chez eux, et on peut avoir le camping “gratuit”. Nous, ça nous va très bien.

Non maman, on n'a pas tout bu.

Non maman, on n’a pas tout bu.

On commence par une séance de dégustation, mais on déguste beaucoup, donc à la fin, on achète. Ouais, ils sont bons. Puis après, on devient pote avec le patron, on joue au ping-pong toute la soirée, il nous paie des bières, on finit raide, pour 25NZD. Finalement, une super soirée, des rencontres top avec des belges, canadiens, allemands. On recommande cet endroit.

Great guys

Great guys

Après ça, nous allons voir la fameuse Cathedral Cove, cette sorte de voute rocheuse imposante au bord de l’eau. On peut se baigner, l’eau est super bonne, bleue, il y a même des petites caves accessibles à la nage.

Cathedral Cove

Cathedral Cove

S’en suit Hot Water Beach, une plage qui est sur une source d’eau (très) chaude. Le principe est de creuser dans le sable pour faire jaillir de l’eau chaude afin de faire son petit bain. On s’est bien marré, l’eau qui jaillit est bouillante (impossible de la toucher avec les pieds) donc forcément, on s’est brûlés, plusieurs fois, mais très bonne fin de journée.

Hot Water Beach

Hot Water Beach

Le lendemain, nous allons à Rotorua, ville très connue pour ses sources d’eau chaude. On visite une sorte de circuit touristique dans Wai-o-Tapu pour voir différentes sources, différentes roches, c’est joli, il y a de belles couleurs, mais ça pue le soufre.

Rotorua

Rotorua

Rotorua

Rotorua

Rotorua

Rotorua

Rotorua

Rotorua

Le soir, armés de quatre bières, nous allons dans ce petit ruisseau extrêmement sympathique appelé Kerosene Creek qui est un ruisseau d’eau chaude. C’est le petit bain de fin de journée, on ne pouvait pas rêver mieux.

Kerosene Creek

Kerosene Creek

Il est alors temps d’aller faire le Tongariro National Park, mais en chemin, nous nous arrêtons à un endroit où le lac Taupo se déverse dans un ruisseau, avec un débit d’eau impressionnant. 200 000 litres d’eau par secondes, c’est à dire 5 piscines olympiques par minute. Ça fait beaucoup.

Sacré débit

Sacré débit

Petite pause par le lac avec un coucher de soleil et un copain canard.

Taupo Lake

Taupo Lake

Puis nous arrivons au Tongariro National Park (article ici).

Comme on a bien aimé cette rando, on décide de ne pas s’arrêter là, et de directement aller au Mount Taranaki, à l’ouest de l’île. Pour y aller, nous empruntons la Forgotten World Highway, une longue route sinueuse qui passe à travers les collines. La Nouvelle-Zélande, c’est vraiment cool pour ça: Même en conduisant, on en a plein les yeux.

Forgotten World Highway

Forgotten World Highway

Old school

Old school

La mairie, oui oui.

La poste, oui oui.

Le mont Taranaki, c’est un volcan en plein milieu d’une plaine, superbe à voir, au bord de l’eau. L’idée, c’est de grimper au sommet. Mais ça grimpe haut, et ça grimpe fort. Il nous aura fallut 3 heures pour parvenir au sommet.

On commence par des pentes assez raides, mais superbes, puis des escaliers, de la roches, des graviers, de la pseudo-escalade, un cratère enneigé, une dernière petite ascension avant d’atteindre le sommet. Il fait froid, mais on s’en fiche, c’est extraordinaire.

Nous on fait le dernier!

Nous on fait le dernier!

Ça grimpe, mais c'est beau

Ça grimpe, mais c’est beau

Presque de l'escalade

Presque de l’escalade

To the top!

To the top!

J'suis sur mon rocher, là

J’suis sur mon rocher, là

Là on rencontre des français (qu’on reverra plus tard) qui me prendront en voiture pour me descendre à Wellington.

Après le Mount Taranaki, le soir même, nous allons à New Plymouth et grimpons en haut d’un gros, gros rocher pour le coucher de soleil. On n’est jamais fatigués. Nous rencontrons à nouveau les français. On boit une des bouteilles que nous avions achetée à la cave à vin. Moment sublime.

Vue sur Plymouth

Vue sur Plymouth

On ne part pas non-accompagné

On ne part pas non-accompagné

Le lendemain, dernier jour avec Axel. Nous allons voir les Three Sisters, alors qu’il n’en reste que deux. Ce sont des rochers isolés face à la mer. Il n’y a personne, c’est tôt le matin, on profite bien.

3 sisters

3 sisters

Nous nous séparons en milieu de journée, moi profitant des français qui descendent à Wellington, sachant que je voulais faire l’île du sud, et Axel restant moins longtemps que moi.

Wellington, c’est la capitale de la Nouvelle-Zélande, appelée également la Windy City, et effectivement ça souffle. Je ne suis pas resté longtemps, mais suffisamment pour grimper en haut du Mount Victoria pour voir la ville dans la nuit. Une belle soirée.

Wellington de nuit

Wellington de nuit

J’ai un avion pour l’Île du Sud deux jours plus tard. Let’s go.