Île du Sud

Après avoir passé près de deux semaines en van en compagnie d’Axel dans l’île du Nord, il me restait quelques jours pour visiter l’île du sud. Enfin, la visiter, c’est un bien grand mot, je n’ai pas vu beaucoup de choses. Mais ce n’est pas la quantité qui compte. Mes 10 jours dans l’île du sud resteront gravés dans ma mémoire.

J’ai pris un avion à Wellington pour aller à Christchurch (bien plus rapide et aussi cher que le ferry), et me voilà arrivé sur la côté Est de l’île du Sud. Mais je ne souhaite pas passer du temps ici. Mon but, c’est de voir soit Franz Josef Glacier, soit Fox Glacier, sur la côté ouest. Il existe un train pour traverser l’île et arriver du bon côté, train appelé « TranzAlpine » mais il coûte la peau de Luc et j’ai décidé de faire ces dix jours en mode low cost. Ça sera donc à base de stop (hitchhiking), de bouffe pas chère, de camping et d’auberges que je vais voyager dans le coin.

Une nuit dans une prison, les réserves de bouffe pour 5 jours faites (8 dollars donc 5 euros), et après 2h de marche pour sortir de la ville, je suis prêt pour faire du stop pour la première fois de ma vie. Je lève le pouce, c’est parti.

Dormir en prison

Dormir en prison

Je ne dois pas trop attendre en moyenne. Peut-être entre 15 et 45 minutes. Après 3 stops, je suis sur la côte Ouest. Parmi eux, deux jeunes de 18 et 19ans qui m’avancent de quelques kilomètres, puis un couple allemand avec leur enfant de moins d’un an dans un camper van pour une cinquantaine de kilomètres et qui m’offrent du coca frais, et enfin un homme de 50 ans qui rentre d’un truc de boulot, m’accueillant avec un Bounty. Parfait!

Thank you!

Thank you!

Le lendemain et 2 stops plus tard, je suis au Franz Josef Glacier. Yes! Merci au premier, une personne agée qui ne m’a pris que pour 10km mais qui m’a fait découvrir un lac perdu et superbe. Quant au deuxième, merci beaucoup à Bernardo, j’ai passé deux jours avec lui, d’abord en voiture pour descendre au glacier, puis on a fait un trek tous les deux (pas en entier, il était trop tard pour le finir, mais j’y suis retourné plus tard)

yomeanimoyvos

yomeanimoyvos

Un lac, ou un mirroir ?

Un lac, ou un mirroir ?

Long bridge

Long bridge

Stairs to heaven

Stairs to heaven

Je suis donc arrivé au Franz Josef Glacier, dans l’auberge Glow Worm Hostel, et j’ai fait des rencontres formidables. Beaucoup d’allemands (c’est fou comme ils sont nombreux!), mais également des anglais et des australiens. J’ai passé 4 jours au lieu d’une journée « prévue » car j’étais bien, l’endroit était magnifique, l’ambiance parfaite, le temps au beau fixe, je n’avais aucune envie/raison de partir, sauf peut-être mon avion, quand même. Je suis allé en bas du glacier Franz Josef pour avoir une jolie vue, mais j’ai également fait le trek Robert’s Point, pieds nus, 4-5h, trek qui offrait une vue encore plus magique sur le glacier, les montagnes, les cascades, … On avait même notre petit vin rouge à boire en haut, histoire de bien profiter. Après l’effort, le réconfort. Le pied. Et puis après le réconfort et le pied, ce sont les pieds qui ont moins apprecié parce qu’après 4h et quelque de marche, ça pique, surtout sur les graviers pendant la dernière demi heure. But it was worth it.

Rainbow

Rainbow

I'm a hobbit

I’m a hobbit

Petite pause

Petite pause

En haut de Robert's Point

En haut de Robert’s Point

C'est moiiii

C’est moiiii

Après ces journées de trek et de soirées inoubliables avec ces gens, je remonte vers le nord en stop avec Alina avec qui j’ai voyagé pour encore quelques jours, notre but commun étant de faire le trek Abel Tasman au nord de l’île du sud.

On remonte d’abord à Punakaiki, et ses fameux « pancakes rocks ». On campe au bord d’une petite rivière, l’endroit est très mignon et calme. C’était le premier test de la tente que Thomas m’a donnée à Sydney, un succès.

Petit trail à côté de notre tente

Petit trail à côté de notre tente

Camping au calme

Camping au calme

Premières pâtes avec mon réchaud

Premières pâtes avec mon réchaud

Nous continuons le stop le lendemain pour aller à Nelson, ville juste au sud du Abel Tasman National Park. Nous rencontrons encore une fois beaucoup de monde, mais nous ratons malheureusement notre bus pour aller au trek, et il n’y en a qu’un par jours. Comme le timing est très serré, il n’est pas possible de le remettre au lendemain. Rah, j’aime pas être pressé comme ça. Mais bon, ça arrive. Nous sommes tous les deux déçus, mais c’est la vie, la journée qui devait être une journée de trek s’est transformée en journée ping-pong, volley, running, cartes postales writing, article de blog, rencontres, bières (oui, faut pas déconner non plus) enfin tous les trucs qu’on n’a pas le temps de faire en temps normal, et c’était une superbe journée.

Il est ensuite temps de prendre le bus pour Picton, puis le ferry pour Wellington, malheureusement.

Camping dans le Ferry Terminal

Camping dans le Ferry Terminal

Déjeuner dans le ferry

Déjeuner dans le ferry

C’est à ce moment là que nous nous séparons, c’était vraiment une chouette semaine en sa compagnie, on a bien rigolé. Je prends mon bus de nuit pour Auckland, et me voilà à l’aéroport, en attendant mon avion pour Papeete en Polynésie Française.

Du coup, dans l’île du sud, je n’ai finalement que visité le Franz Josef Glacier, mais j’ai rencontré tellement de personnes géniales et partagé tellement de bon moments que ça restera une des périodes les plus précieuses de mon voyage.

  1. Magnifique profite bien….M Noelle & Bruno

  2. Ah ca manque tout ca…Yes les ptites pates au rechaud, impecable! Content de voir que ta tente a bien marche aussi!

    Bonne continuation ma poule!

  3. WOuaaa ça donne envie, profite mon cher Romain !!! Les photos sont très jolies. Les pâtes semblent  » Al dente « ? Enjoy ?

  4. Un trek une tente un réchaud un cadre splendide le rêve!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2018 La Tangente

Theme by Anders NorenUp ↑