Guilin et ses montagnes

Je sais, ça fait longtemps que je n’ai pas écrit d’article. Mais me voilà pour vous raconter mon passage par la Chine. Après mes premières impressions lors de mon arrivée à Shanghai, je suis ensuite parti vers l’ouest, à Guilin puis un long voyage en train, assis, 28h, en direction de Beijing.

J’ai fait mon gros papi pour aller à Guilin, mais la raison est bonne. J’avais le choix entre un train d’une trentaine d’heures et un avion de 2h, pour le même prix. Autant vous dire que je me la suis joué relax, et POF! j’ai pris l’avion. Ouais, le petit kiff de tiers de voyage. On va dire qu’aux 2/3 j’aurai le droit à un autre petit kiff. (Du coup je réfléchis, ça fera 6 mois, donc je serai sûrement en direction du Chili. On verra ce qui fera mon bonheur en temps et en heure).

Bref, j’arrive à Guilin, et comme je me sentais un peu coupable d’avoir pris l’avion, après avoir pris un bus assez court, j’ai marché une (très) longue trotte pour atteindre mon auberge. Voilà, j’aurais fait une partie luxe, une partie backpack.

Dans cette ville reconnue pour ses montagnes aux alentours, j’ai loué une moto (ouais, une moto, pas un scooter, ENFIN) sauf que je n’avais pas le droit de la conduire en théorie. Il faut absolument un permis de conduire chinois, le permis international n’étant pas suffisant. On me conseille alors de m’arrêter 200m avant les feux tricolores pour éviter les contrôles de police, de rabattre la visière de mon casque pour cacher mes yeux et d’attacher mon sac à dos « à la chinoise » avec un tendeur à l’arrière de mon bolide. Et bien en respectant tous ces conseils, tout s’est bien passé. Ouf.

À dos de ma magnifique bécane, et une fois hors de la ville (donc hors de la vue de ces gentils policiers), je m’envole vers Yangshuo, un village perdu au milieu de montagnes abruptes.

On the road again

On the road again

Yangshuo

Yangshuo

J’arrive en fin d’après midi, et après un bon diner dans la rue, à base de noodles et de vegetables tout frais, et une petite balade, il est grand temps de rejoindre mon auberge pour être en forme pour le lendemain.

Yummy

Yummy

Parce que oui, demain, il est l’heure de partir à la conquête de ces montagnes. J’aime bien grimper en haut des montagnes, la vue est souvent imprenable (et ça me fait faire du sport, aussi, mais chut.)

Le lendemain, ma bicyclette motorisée et moi allons à Xin Ping, proche de Yangshuo, car une montagne avec un lac à ses pieds offre une vue magnifique sur le massif. Il fallait que je grimpe, donc. Voici un aperçu du bouzin. Même si c’était nuageux à souhait, ça en valait vraiment le coup.

Mountains

Mountains

Let's go hiking

Let’s go hiking

Up, up !

Up, up !

Pour faire toutes ces petites excursions, j’ai pris mon temps. Mais ça fait du bien, de prendre le temps.

  1. C’est magnifique ces montagnes 🙂 ça fait plaisir de te suivre et de voir que tu vas bien. Quelle aventure ! Pleins de bisous. 🙂

  2. Un vrai chinois sur sa moto :).

    Trop belles les montagnes! Enjoy! biz

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2018 La Tangente

Theme by Anders NorenUp ↑