Japon

Japon, here I am ! Dernier pays asiatique de mon voyage, mon passage au Japon fut particulier. Contrairement aux pays précédants, le coût de la vie au Japon est très élevé, c’est similaire à ce qu’on trouve en France. Ayant un peu dépassé mon budget durant les 3 derniers mois, j’ai décidé d’être un helper pendant 2 semaines à Tokyo pour équilibrer les comptes. Retour sur une expérience intéressante.

Disclamer : Moi et ma mémoire de poisson, on ne se souvient pas des noms des plats, des rues, des quartiers. On ne sait pas pourquoi, ça ne veut pas rentrer. Ça sera donc sans nom japonais – ou presque – que je vais raconter la suite, j’essaierai d’expliquer au mieux.

Lorsqu’on s’intéresse aux voyages, on découvre assez rapidement tout un tas de communautés toutes plus pratiques les unes que les autres. Que ce soient les groupes facebook remplis de voyageurs plein de bons conseils, les sites qui permettent de trouver des hébergements à prix réduits, voire gratuits, les co-voiturages, les co-baturages (en bateau, donc), mais on peut également trouver des petits boulots, ou plutôt des échanges de services. Moyennant quelques heures de travail quotidien (2-3h), on peut être hébergé et/ou nourri. C’est donnant-donnant, et ça permet de profiter d’une ville quelques jours à prix réduit.

C’est en particulier ce que proposent les sites tels que Helpx, Workaway ou encore Wwoof. Personnellement je suis inscrit sur Helpx (abonnement de 20 euros pour 2 ans, ça vaut le coup) et j’ai trouvé une proposition d’aide à Tokyo. Grosso-modo, 20min de nettoyage le matin et de l’aide pour améliorer la visibilité de l’hôte sur les réseaux sociaux, et ce pendant 2 semaines. En contrepartie, j’étais logé et nourri pour presque tous les repas. Les auberges étant environ à 20 euros la nuit, minimum, j’ai pu faire de vraies économies afin de rééquilibrer la balance.

Au delà de l’avantage financier, c’était une expérience unique qui m’a permis de découvrir Tokyo en prenant mon temps. J’ai pu découvrir des endroits fréquentés uniquement par les locaux à l’aide de mon hôte Fiona

Fiona & moi

Fiona & moi

Restaurateur local

Restaurateur local

En habitant chez une personne vivant à Tokyo, j’ai également eu la chance de goûter des plats typiques soit dans des restaurants, soit cuisinés par Fiona elle-même. J’ai eu le droit à une myriade de poissons crus, du cheval cru, des boules de pâte mélangées avec du poulpe et du chou, du riz (évidemment), des sushis, des makis, des trucs bizarres panés avec du riz dedans, etc.

Boules de pâte au poulpe

Boules de pâte au poulpe

Je me suis également promené dans des quartiers extrêmement sympathiques comme Asakusa, Ueno, Shinjuku, etc. Tous ces quartiers sont différents. La folie japonaise de Shinjuku contraste avec le paisible Ueno park et ses cerisiers qui commencent à fleurir, ou encore les rues commerçantes couvertes de Asakusa. Un vrai plaisir de me perdre dans les méandres de cette ville, surtout après la déception de Pékin et ses avenues sans âme. (Mais j’ai appris plus tard qu’il fallait que j’aille au nord de Pékin. Too late, next time !)

Tokyo

Tokyo

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Mushu - Mulan

Mushu – Mulan

DSC02091

Fleurissement printanier

Fleurissement printanier

Une nuit à Tokyo

Une nuit à Tokyo

Une nuit à Tokyo

Une nuit à Tokyo

Après 2 semaines, il est tout de même temps de repartir à l’aventure, ce qui commençait à me manquer. Cette pause était très agréable, avec un “chez soi”, mais il me tardait de porter mon sac à dos à nouveau et d’arpenter le pays. Enfin, arpenter, c’est un bien grand mot. Il ne me restait plus qu’une semaine. J’ai donc choisi de partir vers Kyoto et ses alentours, Osaka et Nara.

Dans Kyoto, j’ai rencontré un couple japonais avec qui j’ai passé une partie de la journée, puis j’ai énormément marché en commençant par le quartier de Gion connu pour ses Geishas, puis en déambulant de la rue de Pontocho. Le temple Kiyomizu-dera offrait une belle vue sur Kyoto, avec également des cerisiers qui commençaient à fleurir.

Maison de Geisha la plus reconnue

Maison de Geisha la plus reconnue

Hommage à mes amis geeks

Hommage à mes amis geeks

Petit canal citadin

Petit canal citadin

On ne peut pas toujours éviter la foule, malheureusement

On ne peut pas toujours éviter la foule, malheureusement

Kyoto

Kyoto

Kyoto et ses cherry-blossoms

Kyoto et ses cherry-blossoms

Mes amis d'une journée !

Mes amis d’une partie de la journée

Je vous laisse juger l'art japonais

Je vous laisse juger l’art japonais

DSC02172

Geishas ou presque

Geishas ou presque

Quand je suis  rentré à mon auberge, j’ai appris qu’il n’y avait plus de place pour moi pour les nuits suivantes. Mauvaise surprise, d’autant plus qu’après quelques recherches je me rends compte qu’il n’y a plus de place dans les auberges de Kyoto, ou alors ça me coûte 50 euros la nuit. Pas question, de toute manière j’ai pas les sous pour ça. Je trouve alors une auberge à Osaka et je prends le TER local (JR-Lines) afin de rejoindre mon nouvel abri. Je me rends également compte que tous les trains pour rentrer à Tokyo sont pleins sauf un, 48h avant mon départ en avion. Je dois donc écourter de 2 jours mon escapage hors Tokyo. Ça ne fait plus beaucoup de temps, mais ce n’est pas grave.

Il ne me reste du coup plus que deux jours à passer à Osaka. Je pensais que j’avais une chance inouïe, durant le lendemain de mon arrivée se déroule la finale d’un tournoi de combats de sumos ! Il fallait que je me présente vers 6h du matin au gymnase qui héberge l’événement pour espérer avoir une place. Et bien à 6h du matin, la queue était déjà immense, et je n’ai pas pu avoir de place. Quel dommage.

Le lendemain, le bus me ramène à Tokyo, et le surlendemain, direction l’Australie ! Je vais retrouver Axel Arnaud à Cairns et nous allons suivre la côte jusqu’à Sydney en van. J’ai hâte 😀

Bécots tout le monde !

  1. Magnifique l’art Japonais

  2. En tout cas ça l’air super ce coin du monde aussi. Et Tokyo nord se sera pour le prochain tour du monde (dans l’autre sens du coup?!)

    Biz

    • Romain

      7 April 2016 at 1 h 14 min

      Pékin nord, pour le prochain oui, avec Laos, Cambodge, Mongolie, Afrique, Amérique Centrale, Amérique du nord, enfin tout un tas de belles réjouissances ! 🙂

  3. Voilà j’ai tout relu et j’ai hâte d’avoir la suite! 🙂
    J’ai téléchargé toute ta playlist aussi qui est top
    Maintenant j’attends ton message pour un skype quand t’es un peu posé/dispo!
    Miss you ici coucouu

  4. Salut Romain,
    On a dû donc se croiser à Kyoto!
    Je suis rentré mardi émerveillé par les cerisiers en fleurs et la gentillesse des japonais… On partagera nos photos et nos souvenirs quand tu rentreras.
    A l’aéroport de Tokyo, j’ai rencontré Mouna, une étudiante du Master de la promotion précédente (2013 2014)! Le monde est petit…
    Bon vent en Australie. Jean Loup

  5. Next Time, my friend, i’ll show you the beauty of Japanese Gardens , and all the secrets and chests you can find in this dream country.

    Have a nice trip 🙂

    Nico B

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

© 2018 La Tangente

Theme by Anders NorenUp ↑